613.317.1957

151 Main st. Suite 35B. Hawkesbury K6A 1A1

©2019 par Konstantine Malakos pour Glengarry-Prescott-Russell NPD 

SVP,  PERMETTEZ-MOI DE ME PRESENTER

avec ma soeur Niki faisant semblant de travailler

dans la pizzeria de ma famille

 acceptant un prix pour le discours

du Lions Club

Je m’appelle Konstantine Malakos et je viens de Peterborough, en Ontario, où j’ai été élevé dans les restaurants de mes parents — d’abord une pizzeria et ensuite un resto familial qui desservaient notre petite classe ouvrière-industrielle.  J’ai grandi en écoutant les travailleurs—pour la plupart syndiqués—discuter des enjeux qui les concernaient. J’ai appris que les choses dont nous avons besoin dans la vie ne viennent pas facilement et impliquent un travail acharné, que nous sommes tous plus forts lorsque nous travaillons ensemble, et que tout le monde a quelque chose à offrir.

 

J’ai été témoin de l’impact que les fermetures d’usines ont eu sur les travailleurs et sur la communauté entière.  (Voici un article en anglais qui traite de l’histoire de GE à Peterborough https://goo.gl/sFN36A). L'impact de la fermeture sur la communauté est comparable à celui causé par la fermeture de l’usine de pâte et papier à Hawkesbury.

 

Je me souviens que mon père, un immigrant grec et citoyen canadien naturalisé, élevé par sa mère veuve, réservait toujours une place à notre table de Noël pour des personnes seules. Je me souviens que ma mère, fille d’un vétéran de l’Armée canadienne originaire des Prairies, offrait des repas gratuits à ceux qui étaient dans le besoin. Un souvenir en particulier m’a marqué, celui du jour où mes parents ont ouvert leur porte à un couple de personnes sans-abris, afin qu’ils puissent prendre une douche. 

 

Une autre histoire qui m’a influencé est celle de mon grand-père maternel, mennonite et pacifiste, qui s’est vu excommunié par son église parce qu’il s’était engagé dans l’Armée canadienne durant la Seconde Guerre mondiale. Il se sentait obligé de participer à la guerre en Europe, étant donné la montée du fascisme, et selon lui cela valait son sacrifice personnel. Son courage et sa ténacité face à l’adversité continuent de m’inspirer.  Ces gestes ont inculqué en moi un profond sentiment de générosité et de solidarité. Ces leçons de responsabilité sociale m’ont mené vers le Nouveau parti démocratique (NPD) dès l’âge de 16 ans.

 

À la fin de mes études secondaires, j’ai quitté Peterborough pour poursuivre mes études aux États-Unis. Là, j'ai eu un petit aperçu de ce que c’est que de se sentir  comme un étranger. Par contre, mon expérience n’était rien par rapport à celle ressentie par certains amis parce que leur première langue n’était pas l’anglais.

 

Lors de mes études aux États-Unis, j’ai fait la rencontre de mon conjoint Robert. Nous nous sommes rapidement ralliés à la cause du droit au mariage pour tous, peu importe l’orientation sexuelle de chacun, à New York.  Grace à nos efforts, et à ceux de milliers d’autres citoyens, nous sommes fiers d’avoir été un des premiers couples du même sexe à se marier dans l’Etat de New York.  J’ai pu constater le pouvoir qu’ont des milliers de personnes, capables de s’unir pour une cause commune afin de faire avancer les choses.

 

Mon implication au sein du NPD a continué dès notre retour au pays, lorsque nous nous sommes installés à Montréal, lors de mon élection à l’Association NPD de la circonscription de Rosemont-Petite Patrie. Par la suite, j’ai servi deux mandats à titre de Président de la Commission LGBTT du NPD.

 

Attirés par la vie à la campagne, mon conjoint et moi avons décidé de déménager dans une petite ferme de la région, où nous élevons maintenant depuis 2 ans des poulets et des canards en compagnie de notre chien Stella et de nos chats Sebastian et Oliver.

 

Depuis, je suis tombé amoureux de notre charmante nouvelle communauté. Grâce à la proximité des sentiers de Glengarry, aux cafés et restaurants d’Alexandria, à l'architecture victorienne de Vankleek Hill, à la ville de Hawkesbury qui me rappelle la ville où j’ai grandi, et finalement à tous les fermiers et fermières dont je suis fier maintenant d’appeler mes amis, je me sens chez moi comme jamais auparavant.

 

Voilà un simple portrait de moi, de mes expériences et de ce qui m’inspire à me présenter en tant que candidat aux prochaines élections fédérales dans l’équipe du NPD dans le comté de Glengarry-Prescott-Russell.

 

Maintenant, il est essentiel pour moi de mieux vous connaître, ainsi que vos préoccupations, vos priorités et surtout ce que vous attendez de la personne qui vous représentera au Parlement.  Vous pouvez me contacter par courriel, ou par téléphone.  Cette communauté est remplie de gens incroyables qui travaillent très fort et qui méritent un représentant à la hauteur de leurs attentes.

 

Je souhaite ardemment être le représentant que vous méritez.

Konstantine Malakos

candidat NPD

 Glengarry- Prescott-Russell

avec ma famille en Grèce

avec notre chienne Stella

avec mon mari Robert représentant le NPD

à Fierté Montréal

avec mon père Dimitrios